Présentation

Pour commander cet ouvrage, cliquez ICI

 

Dans son testament politique, le Président François Mitterrand confiait aux Français : «La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort.». Si les thèmes de guerre et d’intelligence économique ont été largement abordés ces dernières années, aucun ouvrage n’avait encore été consacré à l’un des fondateurs de cette discipline. C’est la lacune que viennent combler les éditions VA Press avec la sortie de cet ouvrage.

A l’occasion des 20 ans de l’école de guerre économique fondée par Christian HARBULOT, Giuseppe Gagliano s’appuie sur cette expérience originale et propose un manuel de survie intellectuelle dans un monde économique conflictuel qui ne dit pas toujours son nom et nécessite des éclairages et même des décryptages. Nous les trouverons dans ces pages.

Entre 1992 et 1994, l’expression « intelligence économique » est entrée officiellement dans le débat public français sur la compétitivité nationale, ainsi que la demande d’intervention publique dans l’économie nationale. Ces vingt dernières années, l'intelligence économique a acquis sa légitimité et ses lettres de noblesse grâce à une série de mutations historiques du contexte politique et économique telle que la fin de la Guerre Froide, le caractère de plus en plus compétitif et conflictuel du capitalisme, l'utilisation de l'information pour changer l'ordre politique et économique basée sur la nouvelle ère de l'économie de la connaissance.

En effet, s’il n’y a plus à démontrer que la guerre et l’intelligence économique existent, cet ouvrage apporte de nouvelles façons de répondre aux questions que se posent de nombreux décideurs sur la base de la pensée de Christian Harbulot.

 

Christian Harbulot explique comment la France, en particulier, a mis beaucoup de temps à définir sa propre culture dans le domaine de l'intelligence économique. En partant de l’analyse historique du commerce entre les nations, C. Harbulot tente de donner la plus appropriée des définitions de l’intelligence économique. Cette synthèse propose de suivre le développement de ce concept, de ses premières manifestations jusqu’à son évolution actuelle. Giuseppe Gagliano n’a pas une grille de lecture conformiste et il a su capter le coté atypique et novateur de ce qui peut être défini comme une école française. Elle est décrite dans ces pages.